André, formateur depuis longue date, spécialiste reconnu dans son domaine a du animer sa première formation à distance ce lundi. Après une matinée de visio, la sanction tombe : « la formation à distance, c’est nul, on les voit pas travailler et j’en ai déjà marre d’être là à parler dans mon micro tout seul devant ma caméra. C’est la première et la dernière fois ». Ce scénario, beaucoup l’ont vécu dans leur organisme en ce temps où il a fallu réagir vite. Force est de constater que la posture de formateur en salle face à ses stagiaires ne fonctionne pas. Comment s’en sortir ? En acceptant de perdre le contrôle. Proposer du travail en régulant, enrichissant la proposition de l’apprenant tout en mettant en action de nouveau outil. Ce n’est plus André avec son micro et sa caméra, C’est un groupe de personnes apprenant de leur propre chef sous le regard et le soutien bienveillant d’André : Une révolution ?


Cette séance permettra aux participants de :

  • Identifier les facteurs de rupture entre formation en salle et à distance
  • Identifier les éléments de construction de la posture de formateur à distance
  • Comment faire évoluer la posture du formateur à distance 

  • Y-at-il une posture du formateur en salle et une posture du formateur à distance



PROGRAMME 

Temps 1 : Pourquoi une évolution de posture

L’objectif est ici d’identifier les éléments différenciant entre la formation en salle et la formation à distance et de fait les conséquences pour le formateur. Nous nous appuierons ici sur la rupture standard de lieu, d’action, de temps. Nous montrerons que la formation à distance ne raconte pas l’histoire formative de la même manière qu’en salle. Nous en déduirons les conséquences sur le rôle du formateur dans le cadre de la formation à distance. Si son rôle de sachant se transforme, il doit intégrer des rôles et des tâches supplémentaires, repenser la place de son expertise et la manière de la mettre à disposition. En cela, la construction mentale de la pratique du formateur change radicalement. Comment s’adapter. Nous construirons ce chemin par des échanges et des sondages.

Temps 2 : Qu’est que la notion de posture et de posture du formateur à distance.

Nous passerons ici par une étude de cas en s’appuyant sur le portrait-robot d’un organisme de formation et le portrait-robot de formateur. Nous pourrons en déduire ainsi les éléments constitutifs de la notion de posture et l’attendu d’une posture de formateur à distance.

 

Temps 3 : Comment faire évoluer la posture du formateur

A travers des éléments de présentation et des échanges, nous tenterons d’établir le plan d’action qu’il est possible de mettre en place pour accompagner cette évolution de posture. Nous tenterons d’identifier si nous sommes sur des plans d’action individuel, collectif ou de transformation de l’organisme de formation.

 

Temps 4 : Devons-nous fabriquer des formateurs à double personnalité

Au-delà des notions de goût, de confiance ou d’intérêt pour la formation, allons-nous finalement être dans la situation d’avoir des équipes de formateur à distance et en salle ou des formateurs à double cerveaux. Pour ouvrir vers l’action peut-on trouver des pistes complémentaires. C’est une débat que nous pourrons mettre en action.


MODALITES


Séance en visioconférence




INTERVENANTS


E-Formations sans frontières, Eric Barillier




PUBLIC ATTENDU

Professionnels de la Formation







La posture du formateur à distance - un changement au profit des apprenants 

Visio-conférence
Mardi 4 Mai 2021
de 9h30 à 12h00
Participants
207 participants

Matériel nécessaire pour participer à cette visioconférence :


- Un matériel informatique ayant une connexion internet.

- Un casque, des écouteurs ou haut-parleurs.


L’adresse de connexion à la visioconférence sera envoyée par courriel aux personnes inscrites.




  • Date : mardi 04 mai
  • Horaires : de 09h30 à 12h00
Infos pratiques

CARIF OREF OCCITANIE
Avez-vous une question ?

Mis en ligne sur la plateforme Linscription.com